@nna-oi, plutôt ici qu’ailleurs...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 18 avril 2017

Fip for ever!

Dans le Ghetto Blaster du 5 avril sur Prun’, Valentin P. et moi recevons Yolande Brun, fipette et déléguée syndicale CFDT à Nantes et Philippe Guihéneuf, auditeur chevronné et initiateur d'une pétition pour la défense de la radio (à signer ici si cela n’est pas déjà fait). Telle une midinette devant une star, mon émotion se fait sentir au micro et je ne m’en cache pas... parce que si je fais de la radio à Prun', c'est bien parce que j'écoute Fip toujours depuis toujours ! L’article et l’interview sont à retrouver .
fip.png

mercredi 8 mars 2017

8 mars 2017

Le billet d'humeur, c’est avant tout le regard très personnel, décalé et critique d’un journaliste sur un fait d'actualité. Dans le Ghetto Blaster du 8 mars 2017, je me suis prêtée au jeu de cet exercice pas facile. Un texte que j’ai corrigé mille fois au cours de cette journée où j’entendais tellement d’inepties. Mais je suis rassurée quand Boris L., mon rédacteur en chef me félicite : “Ton billet est bien, la lecture autant que l'écoute sont aisés. C'est simple dans le sens vertueux. Ça casse avec cette prégnance communicante du 8 mars, si envahissante parce que c'est une parole vivante.” Joie... du bénévolat :) ! À écouter là.

8_mars.jpg

dimanche 14 juin 2015

Merci Prun’

Une nouvelle année à Prun' qui se termine : riche, passionnante, enrichissante, émouvante, drôle et sérieuse... La magie de la radio !

anna.jpg

mercredi 10 avril 2013

Prun’, je kiffe !

Une après-midi de mars, Benjamin Templé, alors directeur, me fait visiter les bureaux de Radio Prun’ (acronyme de Première Radio Universitaire de Nantes) et me propose, là, comme ça, de rejoindre l’équipe très sérieuse du Labo des savoirs, l'émission scientifique qui active vos synapses. S'ensuivent quelques échanges de mail avec Guillaume Mézières, le rédacteur en chef du Labo où je lui explique bien (et encore bien) que je n'y connais rien en sciences, que je ne suis pas journaliste mais à Prun’, c'est pas grave, on apprend sur le tas. On me propose de faire un micro-trottoir sur la douleur. Ah. En quelques minutes, Guillaume m'explique comment fonctionne l'Edirol (c'est la marque de l'enregistreur qui lui a donné son nom), il lève les yeux et me regarde : “Ça va Anna, t'as compris ? Bon, ben vas-y !” Et je me retrouve dans la rue à demander aux passants ce qu'ils pensent de la douleur, casque sur la tête, micro à la main. Retour au bureau, j'apprends à faire le montage. J'apprends à écrire un conducteur. Quelques semaines plus tard, on reçoit un médecin, enseignant, spécialiste de la douleur, et je présente l'émission avec Mathilde (qui prépare son mémoire en psychologie sur l'impact de l'attachement à la ville de résidence sur la perception des risques environnementaux). Mes mains tremblent. Ma voix essaie de se poser. Notre invité est passionnant et passionné. J'adore ! Depuis, j'ai travaillé à un concept d'émission musicale de reprises avec Hugo, étudiant aux beaux-arts de Nantes, Bang Bang!, il n'y en aura que deux. Je propose aussi des reportages-portraits-entretiens autour de créateurs à Nantes, ça s'appelle Alinéa et c'est diffusé pendant le Ghetto blaster. Une très belle expérience que je compte bien poursuivre même si ça me prend beaucoup de temps (et pas d’argent !), et même si Simon, jeune journaliste de talent, en service civique à la radio, me rappelle à chaque fois que j’ai l'âge de son père et que je fais partie d'une autre génération ! Toutes les émissions sont à écouter dans mon portfolio, ici.

IMG_2028.JPG
Premier entretien pour Alinéa chez Katra