@nna-oi, plutôt ici qu’ailleurs...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 25 janvier 2016

Dragon Box

regis_02.jpg

Et pendant ce temps-là, Régis part discrètement travailler en vélo couché (version hiver), sous le regard ahuri des parisiens !

samedi 23 janvier 2016

Bina & Olivier

J'ai failli ne pas aller au mariage de Bina et Oliver : trop court, trop loin, trop cher, mais comme j'ai bien fait de traverser Paris et la Manche pour assister à cette journée absolument magique, union d'une une anglo-indienne et d'un franco-vietnamien (ma petite famille de Saigon). Femmes en sari, cérémonie de mariage indien (ganesh pooja), cérémonie officielle de madame le Marie – sans photographies, ce qui permet de vivre le moment comme il faut – accent britannique pas toujours facile à comprendre, le dépaysement est total au Quorn Country Hotel, à Loughborough. Je papillonne entre la famille de Bina et celle d'Olivier. Je pleure, un peu, de joie, dans les bras de Shanta, la mère de Bina. Je chante “Cuối cùng cho một tình yêu” en petit comité : “Em ơi em ơi...”. Oh, que je suis heureuse d'être là ! A very big thank you to the whole Mistry's family...

Olive_Bina_01.jpg
Ganesh pooja à l'indienne

Olive_Bina_03.jpg
Sœurs et cousine en sari

Olive_Bina_02.jpg
Changement de costume

lundi 18 janvier 2016

Le 18 janvier, encore...

18-01-16.jpg

Les anniversaires, c'est tous les ans, les Noël, les fêtes du nouvel an, les rentrées, et comme les années filent toutes comme l'éclair, tout revient trop vite. Il devrait exister davantage de biennales ou de triennales ! Et le 18 janvier revient lui aussi tous les ans au beau milieu de l'hiver comme une claque, comme une flaque, comme un boomerang : “Je sens des boums et des bangs, Agiter mon cœur blessé, L'amour comme un boomerang, Me revient des jours passés...” Boum ! Bang ! C'était il y a trente ans, c'était comme hier, un peu plus encore depuis mon retour en France il y a trois ans. Boum ! Bang ! Pour toi, mom, un autel selon la tradition bouddhiste : une photo de toi, des bougies, de l'encens, des fleurs toutes fraîches, des fruits en offrande et des pensées. Miss you so much!

dimanche 10 janvier 2016

Le mouvement de l’air

Vendredi soir, je suis allée au Grand T voir “Le mouvement de l’air” (au passage merci Jetfm – radio curieuse de Nantes et son agglomération – pour la place !). On appelle ça “des formes hybrides à la croisée des arts chorégraphiques et technologiques”. Il faut bien un nouveau jargon pour décrire de nouvelles formes, de nouvelles inventions, de nouvelles intentions. Mais là, je dois dire que j'ai été séduite. D'abord, la salle du Grand T est très bien conçue, et même quand on est au dernier rang, on est bien, en hauteur, on voit tout. Je suis certes un peu serrée sur mon siège, malgré ma petite taille et j'essaie sans cesse de ne pas toucher mon voisin qui lui, a des jambes immenses ! La danse, en soi, n'a rien d'exceptionnelle bien qu'elle soit très bien interprétée. Ce qui fonctionne, de fait, ce sont bien les formes : les formes des corps des trois danseurs au sol, en l'air – assis, debout, couchés – vêtus de noir – sobres – qui jouent avec les formes numériques – dynamiques, blanches, presque humaines. On vole, on s'envole comme dans un rêve au milieu de nuages projetés et animés en direct. On assiste à un combat entre un danseur et une tornade virtuelle. Les musiciens, présents aussi en direct, apportent vie à cet espace immatériel. Peut-être déçue par la fin avec une chanson aux paroles légèrement niaises, plutôt en décalage avec le reste du spectacle aérien, lumineux, envoutant. Dur retour dans le réel. Reste que techniquement, ça fonctionne et c'est beau !
En sortant de la salle dans cette nuit d'hiver, je me retrouve dans le parking qui jouxte le Grand T. Tout d'un coup, je me sens ridiculement très parisienne. Il est loin mon abonnement au théâtre de la Ville, place du Châtelet, à Paris ! J'entends un homme qui s'interroge en sortant du spectacle : “Oui, mais tu vois, on ne sait pas où cela nous mène !” Et, non, monsieur, on ne sait pas où cela nous mène, et c'est très bien comme ça. Rêver, rêver un peu...

le_mouvement_de_l_air.jpg
© pro.agendaculturel.fr

vendredi 1 janvier 2016

Deux ponts entre deux rives

nantes-33.jpg

nantes-06.jpg

lundi 28 décembre 2015

Sensas Censive !

Depuis septembre 2015, je passe la plupart de mes journées chemin de la Censive du Tertre, à l'université de Nantes. Je suis auditeur libre (je n'aime pas le féminin d'auditeur) en Sciences du langage en L3 (licence 3). On y étudie la sémantique, la syntaxe, la phonologie. Quand on parle de “sciences” du langage, on est dans le juste. Il s'agit là d'étudier les langues sur leur aspect scientifique : les phrases se transforment en arbres syntaxiques ou en fonctions mathématiques, les sons deviennent des traits phonologiques. C'était un rêve, je crois, d'aller sur les bancs de la fac, et m'y voilà. Comprendre, apprendre, apprendre à apprendre avec des enseignants de qualité et des camarades de classe à mes petits soins, une fois le tutoiement adopté :) ! Mais, pendant ce temps, le mémoire de VAE (validation des acquis de l'expérience) s'engloutit tout seul dans un néant béant.

fac-01.jpg

lundi 21 décembre 2015

A day in Angers

angers-11.jpg

angers-12.jpg

angers-13.jpg

angers-14.jpg

angers-15.jpg

mercredi 7 octobre 2015

Antonin Louchard à Vertou

Vertou : ses bords de Sèvre, son écluse, ses bus – moult transports pour rejoindre Vertou – et sa 13e rencontre d'illustrateurs. Bien heureuse de passer un moment avec Antonin Louchard ! L'occasion d'acheter un bien joli album “Je peux voler” – mais oui, je peux voler ! – et d'avoir une tout aussi jolie dédicace comme au bon vieux temps !

vertou_louchard_01.jpg

vertou_louchard_02.jpg

vertou_louchard_03.jpg

vertou_louchard_06.jpg

vertou_louchard_07.jpg

lundi 17 août 2015

Tout Doubs à Besançon

besancon-01.jpg

besancon-02.jpg

besancon-03.jpg

mercredi 5 août 2015

Le voyage à Nantes (édition 2015)

VaN-2015-14.jpg

VaN-2015-13.jpg

VaN-2015-08.jpg

VaN-2015-11.jpg

VaN-2015-01.jpg

VaN-2015-05.jpg

- page 1 de 35